• En France, au début du XXe siècle, on s’envoyait en avril de jolies cartes postales toutes ornées d’un poisson et richement décorées. Voici ma carte de Form'art.

     poisson


    votre commentaire
  • Aujourd’hui, découverte de la forêt de Rambouillet au printemps, dans le cadre d’une sortie organisée par le Parc Régional de la Haute Vallée de Chevreuse. Départ de la Ferme des Vallées entre Auffargis et Cernay puis nous longeons le ru des Vaux, ruisseau à l’eau claire. Sylvaine, notre guide, nous explique la pollinisation des arbres par le vent, nous fournit des renseignements sur les plantes comestibles, nous décrit les habitudes de vie des oiseaux et du gibier. Deux heures et demie alternées de grand soleil et d’ombre : un délice !  Diaporama complet

    sole vegetale     trace dent cerf
    La sole végétale que l'on trouve en milieu humide     Lorsque le cerf ne trouve plus de nourriture en
    est comestible et a le goût de poisson !                       hiver, il racle avec ses dents l'écorce des arbres.

    2 moyens mnémotechniques pour différencier
    - le charme de l'hêtre à l'aide de leur feuillage : le charme d'Adam, c'est d'être à poil (charme aux feuilles dentées, hêtre aux feuilles poilues),
    - l'épicéa du sapin à l'aide de leurs fruits : l'épicéa a les cônes qui pendent alors que le sapin a les cônes qui se dressent.


    votre commentaire
  • ru elancourt7Hier, j’ai randonné avec une amie dans les hameaux de Jouars-Pontchartrain. Sur les pas de Séraphine (l’héroïne de mon roman qui croyait suivre la Mauldre) nous avons longé le ru d’Elancourt. A Chennevières, celui-ci est visible et domestiqué en une succession de petits ponts avant de s’écarter quelque peu du chemin des Vannes dans des propriétés privées.  A la sortie du hameau, une barrière en bois a été mise en place, probablement pour éviter toute circulation motorisée sur le chemin. A proximité de la ferme de La Richarderie, nous avons salué, dans des prés de chaque côté, des chevaux et des vaches, en compagnie de leurs jeunes veaux qui faisaient la sieste. Puis nous sommes arrivées au Moulin Neuf d’Ergal et avons flâné près de l’étang où Séraphine décide de se reposer avant de retourner au château de Pontchartrain. Comme elle, nous sommes revenues par la forêt. Le parcours de 6 à 7 km part de la Place Ronde et alterne entre beaux bâtis, espaces champêtres et forêt : 2 heures de plaisir !

    chemin potencon               chevaux

    vaches               moulin-neuf

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires