• Entre Elancourt et Ergal : le moulin de Frécambeau

    Allée de FrécambeauMoulin de Frécambeau  
         Allée pour atteindre l'ancien moulin

    J’aimais quand j’étais adolescente dans les années 70, entrer chez moi, à Elancourt Village, bien plus tard que midi, le mercredi, après mes cours. A l’époque, j’étais lycéenne à Versailles et l’autocar en direction de Montfortl’Amaury qui me ramenait  à Elancourt me déposait à 14h . Ma mère qui avait déjà déjeuné, me tenait compagnie dans la cuisine alors que je dégustais la traditionnelle tranche de foie, vinaigrée et persillée, qui me faisait pourtant horreur dans ma petite enfance. Maman me racontait Frécambeau et je pouvais rester des heures à l’écouter plutôt que de faire mes devoirs !

    Frécambeau, c'était une grande propriété, au pied d'une colline boisée entre Ergal (hameau de Jouars-Pontchartrain) et Elancourt. C'était également un merveilleux souvenir de jeunesse dont elle me parlait et que je ne pense pas,les années passant, avoir transformé. Aube de la seconde guerre mondiale : ma mère avait 16 ans et travaillait à Frécambeau.

    De mémoire, les propriétaires du moulin au début de la guerre de 39-40 faisaient partie de la haute société.  Monsieur se rendait régulièrement à la capitale pour vendre sa production de farine spéciale dont il avait inventé la composition. Il était de dix années plus jeune que Madame. Pour entretenir la demeure, le personnel était en nombre. A cette époque tourmentée, les employés de maison avaient beaucoup de chance,  car Madame, au plus grand désespoir de son époux, était une grande fumeuse et n’hésitait pas à échanger les rations de cigarettes de ceux ou celles qui ne fumaient pas, contre la denrée très appréciée qu’elle possédait : le beurre.

    Que de douceur et de rires dans cet ancien moulin, au bord de son étang…

    La propriété passa à la fin de la guerre en d’autres mains. Ce fut le tour de ma tante d’Ergal, soeur de mon père, d’y travailler dans les années 70. Le moulin n'existe plus aujourd'hui !  Et moi, qui n’avais jamais osé franchir la limite imposée par la pancarte « propriété privée » lorsqu'il était encore une demeure fleurissante, j'y fis une intrusion rapide  lors d'une randonnée en 2008 et saisis quelques images de tags qui m'attristèrent... 

    « Propriété du MontfortoisLa Fondation Méquignon d'Elancourt »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Pierre Gregory
    Jeudi 7 Juillet 2016 à 15:35

    J'y étais à ce moment là, j'habitais Frécambaut et j'ai connu les filles Uss... essentiellement Marie Françoise. Nous nous sommes probablement connus.

    2
    Emérance Bétis
    Jeudi 7 Juillet 2016 à 19:03

    Bonsoir Pierre-François,

    Je me souviens bien de toi. L'une des filles Uss... de Launay est restée ma meilleure amie. La Marie-Françoise dont tu parles était également une de mes amies que j'ai perdue de vue mais son nom de famille était Ruch..., elle était du village et sa tante était gardienne d'une grande propriété à l'entrée du chemin de Launay. Pour ma part, mon véritable prénom est Marie-France, mon nom était Mar... et j'habitais chemin de la Coudriette à la sortie du village en allant vers Launay.

    Il y a quelques années, ta sœur ainée a pris contact avec moi à propos de mon article, ayant fait confusion entre les anciens propriétaires du moulin du début de la guerre et ta famille, plutôt après guerre...

    Si tu le souhaites, tu peux me répondre à mon adresse mail.

    Bien à toi.

    3
    Alphons
    Lundi 25 Juin 2018 à 11:38
    J'ai tout récemment reconstruit le Charmin qui mène à ce lieu. Un bel écrin de verdure que j'aime. Les nouveaux snot sympathies.
      • Emérance
        Lundi 25 Juin 2018 à 13:33

        Bonjour,

        Merci pour votre commentaire. Puis-je savoir à quel titre vous êtes intervenu sur ce site qui est est malheureusement depuis très longtemps abandonné ?

         

    4
    Mardi 5 Janvier à 07:58

    Noël 2019 : j'ai rencontré les nouveaux et charmants propriétaires du domaine sur lequel ils ont fait construire une très belle maison écologique. Ils ont par ailleurs une forte envie de restaurer et maintenir la biodiversité du site avec son étang. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :