• Ergal : une maison pour les dimanches

    Ergal : une maison pour les dimanches après-midi à 2 kmErgal : une maison pour les dimanches après-midi à 2 km

    Venant de mes grands-parents paternels, nous (les petits-enfants) l’avons vendue en 2006, voici donc déjà 7 ans. Je suis passée devant récemment à la recherche de nids d’hirondelles. Elle est actuellement en cours de rénovation extérieure mais reste facilement reconnaissable, épousant la courbe d’un tournant de la route.

    Habitant Elancourt Village distant de 2 km, nous y passions en famille tous nos dimanches après-midis lorsque j’étais petite fille. Il fallait descendre 2 marches pour entrer par la cuisine et atteindre la salle à manger assez vaste mais basse de plafond avec des poutres. C’est là que mon oncle et ma tante nous accueillaient systématiquement avec plusieurs autres couples autour de café, thé et gâteaux. Au fond de la salle, il y avait l’appareil magique que je ne possédais pas encore chez moi : la télévision ! Et l’hiver, les hommes passaient volontiers leur après-midi devant un ou deux westerns pendant qu’en début de soirée, Bonne nuit les petits faisait fureur auprès des enfants.

    L’été, nous traversions la route pour rejoindre en face une grande propriété (ancienne ferme de mon oncle) dans laquelle se trouvait une belle piscine : rare pour les années 60 ! Un jour que je revenais d’une fête foraine avec un chapeau pointu, je tombai malencontreusement dans l’eau, habillée. Voyant mon chapeau flotter, un ami me récupéra de justesse avant que je ne m’enfonce, ne sachant pas nager : la honte de ma vie de petite fille !!!  Pour me mettre au sec, la maîtresse de maison me prêta une magnifique jupe matelassée qui appartenait à sa fille mais que je dus rendre les jours suivants.

    Au-delà de la famille, bon nombre d’amis étaient des parisiens qui venaient dans le village en week-end. Mes yeux d’enfant vivant à la campagne les regardaient à l’époque, avec envie : l’un possédait une DS qui tractait une belle et grande caravane, l’autre payait des cours d’équitation à sa fille…

    « Un nouvel article sur le blog Ciné-baladesBalade poétique de l'été à Chennevières (hameau de JP) »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :