• Jouars-Pontchartrain : un espoir pour 2021 ?

    Au sein du département des Yvelines, lorsqu’on s’informe sur les lieux patrimoniaux de notre Communauté de Communes (CCCY de 31 villages), ressortent principalement ceux qui sont visitables : le château et parc animalier de Thoiry, le musée Ravel à Montfort, la maison Jean Monnet à Bazoches  et la maison Louis Carré. Aucune allusion aux nombreux châteaux - pourtant presque chaque village possède le sien -, ni aux sites archéologiques, notamment Diodurum, plus grande cité gallo-romaine d’Île-de-France, située sous les terres du château de Pontchartrain.

    Par ailleurs, Cœur d’Yvelines est composé de 2 plaines qui s’étirent à l’ouest de Versailles :

    - la plaine de la Basse Mauldre, aussi appelée plaine de Versailles, dont font partie : Thoiry, Beynes et Thiverval-Grignon avec leurs châteaux et leurs parcs. Une partie de cette plaine est classée depuis 2000.

    - la plaine de la Haute Mauldre, aussi appelée plaine de Jouars, dont le classement a été refusé mais dont les 11 communes sur 31 s'inscrivent au PNR de Chevreuse depuis 2011.

    EXTRAIT  (rapport du Conseil Général des Ponts et Chaussées de Décembre 2004  par Anne FORTIER KRIEGEL)

    Jouars-Pontchartrain, son château, sa plaine : dernière roue du carrosse ?


    Le domaine de Grignon du XVIIème siècle, propriété de l’Etat, est affecté depuis 1826 à l'Agronomie qui doit déménager en 2021 à Saclay. Il a fait l’objet pour son rachat d’une importante controverse en 2016 avec le positionnement du PSG qui finira toutefois par abandonner cette option. Les réponses à l’appel à projet actuel semblent nombreuses dans le milieu de l’immobilier mais également de la part de l’association qui s’est créée en 2016 pour préserver sa vocation agricole ou bien encore de la part de la CCCY ! (le maire de Thiverval est l’un des vice-présidents).

    Le domaine de Pontchartrain, privé, comme dans la plupart des autres villages de Cœur d’Yvelines, présente quant à lui une réelle différence dans son ancienne fonction de « résidence secondaire » de Versailles des XVIIème et XVIIIème siècles avec un parc muni d’un circuit hydraulique et d’une perspective longue de 13km jusqu’à La Queue-lès-Yvelines, aménagée par Le Nôtre.

    Sans bruit et pendant qu’un Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine est acté par la DRAC sur les terres du domaine de Pontchartrain (Diodurum), le château avec son parc avant est vendu à un promoteur immobilier en 2019 et 90% de son parc arrière à 2 investisseurs Plaisirois en 2020.

    Si Jouars-Pontchartrain est oubliée par l’Etat et par toutes les collectivités locales, soyons provocateurs et demandons que l’Etat réinvestisse le fruit de sa vente du domaine de Grignon dans le rachat de celui de Pontchartrain afin qu’il devienne un centre témoin de l’évolution de l’histoire française et européenne ainsi qu’un campus universitaire archéologique, discipline absente du Paris-Saclay.

    « Enjambez le saut-de-loup et entrez au Gai relais !Bon Jour 2021 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    venault
    Samedi 9 Janvier à 17:48

    BRAVO,

    oui nous attendons un vrai sursaut pour notre patrimoine et l'avenir de notre commune.

     isabelle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :