• La vie d'à côté : Saint-Quentin-en-Yvelines


    Place Georges Pompidou

    Mes liens avec SQY ces 20 dernières années

    Lorsque mes parents étaient encore de ce monde, ils nous offraient de temps en temps un déjeuner au restaurant des Templiers à la Villedieu ou à l’auberge du Manet à Montigny. Une collègue du Technocentre fêta ses 40 ans lors d’une soirée à la Villedieu. En revanche, une autre se maria près de chez moi, à Neauphle-le- Château. Quand je travaillais à Guyancourt, nous allions l’été déjeuner en terrasse au golf, situé à proximité du Technocentre : de bons souvenirs…

    Ma mère fut placée pendant 10 années jusqu’en 2010 en maison de retraite à Saint-Rémy-lès-Chevreuse. J’allai la voir deux à trois fois par semaine en passant par la ville nouvelle. Ainsi, je laissai sur ma droite, le beau quartier de La Sourderie, m’arrêtai régulièrement au café-tabac du vieux village de Voisins-Le-Bretonneux, passai devant le Chant des Oiseaux dans lequel j’avais dîné avec des collègues du Technocentre pour fêter son inauguration ainsi qu’à proximité de Buloyer (Magny-les-Hameaux) où se trouvait l’EPA lorsque je rédigeai mon mémoire sur les transports.

    En 2003, nous vendîmes notre maison d’Élancourt Village, chemin de la Coudriette. Je retourne régulièrement au village, ne serait-ce que pour fleurir les tombes de mes grands-parents maternels et de mes oncle et tante. À chaque fois que je passe devant l’ancienne mairie-école, je pense à l’ouverture du musée de l’éducation promise par la municipalité !

    Je randonne beaucoup dans la région et je me suis intéressée au réseau hydraulique qui alimente le parc du château de Versailles. Les étangs des Noës et de Saint-Quentin font partie de cette longue chaîne à partir des étangs de Hollande mais les étangs de la Minière furent les premiers à remplir cette fonction au XVIIème siècle. Les randonnées autour de chacun de ces étangs sont toujours un bonheur à la rencontre de la nature préservée au sein même de la ville nouvelle.

    Les centres commerciaux de Maurepas et de Plaisir se sont développés. Plus proches de Jouars-Pontchartrain que le centre régional de SQY, je les fréquente plus volontiers sauf besoin particulier. En revanche, je donne incontestablement la priorité au cinéma UGC et au Théâtre de SQY pour la grande variété de leur offre culturelle.

    Je vais assez souvent au cinéma depuis 2 ans avec mon amie d’enfance. Nous nous donnons généralement rendez-vous en haut des escalators puis après le film, nous nous retrouvons autour d’un café ou d’un chocolat chaud : moment très convivial. Le 24 décembre, en compagnie de mon mari, nous inversons le processus : collation en début de soirée et film ensuite, avant le réveillon à notre domicile.

    Deux évènements m’ont plus particulièrement marquée : la retransmission de l’Opéra Bastille « La Belle au Bois Dormant » dans la salle réservée à cet effet il y a un an  et « Le suicidé » au Théâtre, il y a deux ans.

    Petite anecdote pour ce dernier, le temps de gratuité du parking avait été dépassé et une belle pagaille nous attendait à la sortie !

    « Le Technocentre Renault à GuyancourtMapstudio à Grosrouvre »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    REJ
    Dimanche 28 Mai 2017 à 18:12
    De qui était le Manet, habitant Jean-Macé à Trappes, j'ai connu les champs de maïs et petits pois"Cuypers" avec un bosquet au milieu. Ainsi que l'auberge du Manet, où ma mère m'emmenait boire de une limonade grenadine.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :