• Mais où est donc passée la 7ème compagnie à Jouars-Pontchartrain

    Dans le cadre d'une volonté de maillage entre les différents sites patrimoniaux de nos villages, les membres du Conseil d'Administration de l'ACSERB ont reconnu un premier parcours sur le thème des lieux de tournage de la 7ème compagnie à Jouars-Pontchartrain (6 km).

    Mais où est donc passée la 7ème compagnie à Jouars-Pontchartrain

    Malgré l'averse du départ, la météo s'est maintenue et nous a même offert un arc en ciel au retour à l'église de Jouars après 2 heures de marche. Un moment inoubliable de pouvoir se rencontrer  tout en gardant nos distances et d'échanger avec quelques pointes d'humeur et d'humour : la vraie vie, quoi ! 

    Télécharger « ciné balade JP.pdf » (5 pages PDF).

    Mais où est donc passée la 7ème compagnie à Jouars-Pontchartrain

     

    BREVE PRESENTATION DE LA TRILOGIE

    Réalisation : Robert Lamoureux
    Producteur : Alain Poiré
    Scénariste : Jean-Marie Poiré

    1973 : Mais où est donc passée la septième compagnie ?
    1975 : On a retrouvé la septième compagnie
    Synopsis : les aventures rocambolesques de 3 soldats « tocards » séparés de leur régiment pendant la débâcle de 1940

    1977 : La Septième Compagnie au clair de lune
    Synopsis : En 1942, le sergent-chef Chaudard a repris son quotidien dans sa quincaillerie alors qu’ à son insu son épouse est devenue une résistante.

    Sergent-chef Chaudard : Pierre Mondy
    Pithivier : Jean Lefebvre
    Tassin : Henry Guibet en 1975 et 1977, Aldo Maccione en 1973

     

    1973 : Mais où est donc passée la septième compagnie à JP ?

    1 

    - RUE  SAINTE-ANNE (dans le prolongement de la Route de Jouars au-delà du rond point du château) : scène  où la dépanneuse arrive près de la voiture des allemands  

    - ROUTE DE JOUARS : scènes où la dépanneuse se dirige vers la voiture  allemande en panne puis est stoppée par les allemands

    - CIMETIERE DE JOUARS : le producteur Alain Poiré y repose en compagnie de Robert Dalban (comédien)

    - CHEMIN DE LA FONTAINE SAINT-MARTIN (voie gallo-romaine) : scène où Carlier blessé est emmené au poste de secours

    2

    - FERME D’ITHE : scène où la dépanneuse quitte la route pour un chemin cabossé

    - CHEMIN D’ITHE AU TREMBLAY : scène où les corps des 2 allemands tués glissent de la dépanneuse

    3

    - RUE DE LA MAULDRE ET ROUTE DU TREMBLAY : scène où les héros tuent les 2 allemands dans la maison du boulanger puis prennent la dépanneuse

     

     

    Principaux points patrimoniaux

    EGLISE SAINT-MARTIN : elle remonte au XIIe et XIIIe siècle et seuls le chœur et la partie basse clocher remontent à cette époque. Le bulbe qui le surmonte, date lui du XVIIe siècle. L’ancien clocher, très endommagé par la foudre, fut reconstruit par François Romain, un bénédictin ingénieur et architecte, qui lui préféra cette forme, «la jugeant moins sensible aux orages que la flèche» selon Mme Hadrot, qui la décrit dans une monographie

    CHÂTEAU DE PONTCHARTRAIN : Fief appartenant au seigneur de Pontchartrain au XVIe siècle, sur lequel existaient un manoir et une grange cistercienne rattachée à l'abbaye des Vaux de Cernay. Au début du XVIIe siècle, le château est acheté par la famille Phélypeaux qui se fait appeler de Pontchartrain. A plusieurs reprises le château est agrandi et embelli. Frère Romain, André Le Nôtre, les artistes de l'époque, participent aux travaux. La Révolution ébranle Pontchartrain, le châtelain, le Duc de Cossé Brissac, est massacré par la foule à Versailles. La Duchesse ruinée vend le château en 1801. Au XIXe siècle les propriétaires se succèdent, Claude Carvillon Destillières, le Marquis d'Osmond, le Comte prussien Henckel von Donnersmarck (mari de la Païva, courtisane et espionne), Auguste Dreyfus et son épouse, et la Marquise de Villahermosa.

    FERME D’ITHE : Ancienne grange cistercienne rattachée aux Vaux de Cernay, elle brûle après guerre. Située sur le site de la plus grande cité gallo-romaine d’Île-de-France, Diodurum, elle fait l’objet de fouilles et restauration avec  la future installation d’un Centre d’Interprétation  du Patrimoine (DRAC)

    FERMES ET MOULINS : De nombreux anciens moulins jalonnent le cours de la Mauldre et de ses affluents. Sur Jouars-Pontchartrain :

    - Moulin de Barre aux Mousseaux
    - Moulin Neuf à Ergal et ancien moulin et ferme de Potençon à La Richarderie
    La ferme Fanost était rattachée au château de Pontchartrain

    CHEMIN DE L’AVIATEUR AÏTKEN : L'appareil décolle de Mildenhall le 08 juin à 00h42. Vers 2h du matin, à l'approche de l'objectif et alors que l'avion se trouve à 1800 m d'altitude, des obus incendiaires d'un chasseur allemand atteignent une de ses ailes et le réservoir de carburant. Mitraillé une deuxième fois, l'avion prend feu et le pilote, Sqn Ldr Philip Lamason, donne l'ordre d'évacuer l'appareil. Lamason parviendra d'abord à s'évader mais sera arrêté par la suite.

    Deux de ses hommes trouveront la mort : le W/Off Robertson "Robbie" Brown Aitken, mitrailleur dorsal, dont le parachute ne s'ouvre pas (enterré au cimetière de l'église d Jouars-Pontchartrain, Yvelines) et le Fl/Off Thomas William Dunk, mitrailleur également (enterré au cimetière communal de Plaisir à 15 km à l'Ouest de Versailles).

    Autocritique et validation du parcours

    - Afin d'éviter le virage dangereux à hauteur de la ferme d'Ithe, il faudrait demander l'autorisation à l'agriculteur exploitant les lieux, de passer en bordure de la Mauldre côté Jouars-Pontchartrain (en pointillé orange sur la carte) à la place du chemin du Tremblay-s-Mauldre
    - Compléter le discours avec un pan sur l'écologie : agriculture, rypisilve, couloirs écologiques, arbres remarquables, télécharger le fichier Hirondelles en pdf etc... Peut-être en lieu et place des films autres que la 7ème compagnie ? A voir !

    MERCI A TOUS.

     

      

    « Noël chez PoullainNoël à Kiruna »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lefeuvre j
    Mardi 15 Décembre 2020 à 12:23
    Très belle balade effectivement ,que nous avons faite à l'envers il y a 10 jours et en partant du centre bourg., rue de la fraiserie, rue de Chènevières,de la Galeteterie, Chemin de la Messe , Chemin de l'Aviateur À etc ... pour revenir par la Fontaine St Martin . Mais afin d'éviter le virage de la Ferme d'Ithe trop dangereux pour des bipèdes, nous avons emprunté le chemin marqué en pointillé orange sur votre carte .Retour au centre bourg par l'allée de platanes . Un très bel après midi .
    2
    Mardi 15 Décembre 2020 à 17:52

    Bonsoir,

    Notre balade a été plus courte que la vôtre car nous faisions avant tout référence au tournage du film. La partie Chennevières et Chemin de la Messe est également fort agréable effectivement. En revanche le retour par la route de  Jouars n'a-t-elle pas été trop pénible compte tenu de la circulation ?

    Merci beaucoup pour votre commentaire.

    3
    YAnnick B.
    Dimanche 20 Décembre 2020 à 00:24

    Bonsoir, 

    Votre article a retenu mon attention, car je termine actuellement l'écriture d'un livre qui raconte justement les coulisses du tournage de cette célèbre trilogie de la 7ème Compagnie. En voisin, Robert Lamoureux a tourné des scènes des 3 films dans cette jolie région ... Les avez-vous toute recensées ? Grâce aux archives récupérées, j'ai pu identifier chaque ville pour chaque scène ...
    Et peut-être que dans votre groupe de marche, certains se souviennent de ces tournages ? Tout souvenirs & photos d'époques seraient un bonus merveilleux pour le livre. A tout hasard ? 

    Au plaisir, 
    YAnnick 

    4
    Dimanche 20 Décembre 2020 à 07:28

    Bonjour,

    J'ai classé cet article dans la rubrique randonnée mais j'aurais très bien pu le faire dans les ciné-balades de mon blog. Dans cette dernière rubrique, on trouve notamment les lieux de tournage à Bazoches s/Guyonne (cliquez sur le lien).

    Et à Neauphle-le-Vieux, village cher à Robert Lamoureux où il est inhumé (le producteur des films, Alain Poiré, quant à lui, est au cimetière de Jouars-Pontchartrain).
    On a retrouvé la 7ème compagnie
    Château - ancienne abbaye : scène du trio repris par les allemands
    La 7ème compagnie au clair de Lune
    - Ferme de Saint Aubin : scène de la poursuite de la traction + chute du grain du silo sur les allemands
    - Hameau de Cressay : scène de l'arrivée de la carriole + scènes Docteur Léon

    Pas de souvenirs, ni de photos d'époque. Au sein du groupe, je suis la seule à être native de la région mais était bien jeune au moment du tournage. En revanche, vous pouvez peut-être vous rapprocher de l'auberge de l'Abbaye à Neauphle-le-Vieux que fréquentait Robert Lamoureux.

    Voilà, je pense avoir fait le tour de votre question. En espérant venir enrichir votre livre. Bien à vous.

    PS : pouvez-vous me tenir informée de son édition ( via le formulaire de contact SVP) ? 

     

     

    5
    YAnnick B.
    Dimanche 20 Décembre 2020 à 11:46

    Merci beaucoup pour votre réponse ! J'ai en effet contact l'auberge de l'Abbaye, j'attends leur réponse. Merci encore & bien sur je vous tient au courant de l'édition du livre, très probablement à l'automne prochain. 

    Bon Dimanche

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :