• Après avoir eu un aperçu de la Guadeloupe lors d'un premier voyage en octobre 2013, je suis de retour d'un deuxième voyage de 2 semaines (du 7 au 21 mai 2014). Les articles qui vont suivre en constituent un carnet flamboyant (l'arbre est en fleurs à cette époque de l'année !). Dès les premiers jours, nous avons revisiter le jardin botanique de Deshaies (Déhé) et avons découvert avec ravissement le domaine de Valombreuse, situé à proximité de Petit Bourg en Basse Terre.

    Déhé et Valombreuse : des jardins hors pair en Guadeloupe

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Déhé et Valombreuse : des jardins hors pair en Guadeloupe

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Le jardin a été crée suite au passage de l'ouragan Hugo sur des plantations cultivées à cet endroit. Il offre une végétation luxuriante au regard des adultes - plus sauvage qu'au jardin de Déhé - et également 2 grands espaces de jeux intérieur et extérieur pour les enfants.

    Déhé et Valombreuse : des jardins hors pair en Guadeloupe

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Déhé et Valombreuse : des jardins hors pair en Guadeloupe


    votre commentaire
  • Basse Terre : la côte sous le vent

    En octobre 2013, nous étions allés de Deshaies jusqu'à Pointe Noire et la plage de sable noir de Malendure. Cette fois, nous avons parcouru les routes sinueuses de Bouillante jusqu'à la pointe sud de l'île à Vieux Fort, en revenant par la ville de Basse Terre (préfecture de Guadeloupe alors que Pointe à Pitre est sous-préfecture). Il nous restera à découvrir une prochaine fois, Saint-Claude au pied de La Soufrière et la côte est avec Capesterre et Goyave.

    Basse Terre : la côte sous le vent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Basse Terre : la côte sous le vent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Basse Terre : la côte sous le vent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au retour, arrêt à la marina de Basse Terre pour déjeuner et escale sur le front de mer de la ville avec son marché aux épices et les nombreuses peintures murales dans les rues adjacentes.

    Basse Terre : la côte sous le vent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Basse Terre : la côte sous le vent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Basse Terre : la côte sous le vent

     


    votre commentaire
  • Nous avons passé notre dernière soirée en famille au Lamentin dans le joli jardin de Raymond et Dédé. Au menu, repas créole avec le traditionnel sorbet coco longuement fabriqué à la force des différents poignets...

    Le rituel du sorbet coco de fin de soirée

    On verse le lait de coco mélangé aux épices dans un récipient métallique qui est ensuite amarré au centre d'un seau en bois. Entre les parois du seau et du récipient, on ajoute des pains de glace et du sel. Puis on se met à tourner le récipient contre les glaçons à l'aide d'une manivelle : facile au début mais de plus en plus difficile ensuite, signe que le sorbet est en cours de durcissement ! Ambiance et bonne humeur assurées...


    votre commentaire
  • Grande Terre : des plages de sable blanc sous un climat sec

    Le cimetière de Morne à l'eau est de loin le plus grand et le plus pittoresque de la Guadeloupe avec ses petites maisons en damier.

    Grande Terre : des falaises sous un climat méditerranéen

    Lorsqu'on monte vers le nord à partir de Morne à l'eau, ce sont des champs de canne à perte de vue. Puis, ces derniers laissent leur place à une végétation méditerranéenne en bordure de l'unique route menant à la Grande Vigie. Nous sommes là à la pointe septentrionale de l'île qui plonge directement dans l'océan.

    Grande Terre : des falaises sous un climat méditerranéen

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Grande Terre : des falaises sous un climat méditerranéen

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En revenant nous passons par le village de vacances CCAS d'Anse Bertrand avant de nous arrêter déjeuner à Port Louis.

    Grande Terre : des falaises sous un climat méditerranéen

    Puis nous terminons notre périple sur Grande Terre par l'incontournable visite des anciennes marches des esclaves qui permettaient de relier le débarcadère au bourg de Petit Canal. Le débarcadère est devenu un charmant petit port de pêche.

    Grande Terre : des falaises sous un climat méditerranéen

     


    votre commentaire
  • Grande Terre : des plages de sable blanc sous un climat sec

    Nous ne l'avions pas parcouru lors de notre 1er voyage et voici chose faîte ! J'ai enfin pu récupérer différentes variétés de sable blanc venant compléter celles prélevées sur Basse Terre (grain plus gros et plus foncé allant jusqu'au gris). Protégée des pluies bloquées par la barrière montagneuse de Basse Terre, le climat y est bien plus sec.
    Grande Terre : des plages de sable blanc sous un climat sec

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Grande Terre : des plages de sable blanc sous un climat sec

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Grande Terre : des plages de sable blanc sous un climat sec

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Le bourg de Sainte Anne est très vivant avec son marché. Nous avons mangé d'excellents ouassous (grosses crevettes de rivière) dans un des lolos en bordure de plage avant de nous rendre à la Pointe des Châteaux. Le mois de mai se situant au début de la saison basse, nous avons évité le rush touristique pendant tout notre séjour.

    Grande Terre : des plages de sable blanc sous le soleil

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique