• Vallorbe en Suisse

    À mon retour du Coni’fer, je prends la direction de Vallorbe en Suisse. Traversé par l’Orbe, le centre-ville est de belle architecture.

    Vallorbe en Suisse

    Vallorbe en Suisse

    Vallorbe est empreint de l’avènement du fer au début du siècle dernier (notamment avec la ligne ferroviaire du Simplon). Visité en 2002, le musée y afférent avec ses 6 roues est une petite merveille.

    Vallorbe en Suisse

    Vallorbe en Suisse

    Vallorbe en Suisse


    votre commentaire
  • Le Coni'fer

    À 15h, je me rends à Hôpitaux Neufs en pèlerinage à bord du Coni’fer, le plus haut train à 1012m d’altitude. Mon mari était friand de ces petits trains à vapeur régionaux. La ligne reliant Pontarlier à Vallorbe en Suisse fut inaugurée en 1875. Mais suite à l’ouverture du tunnel du Mont d’Or, elle ne prit plus de voyageurs à partir de 1939 puis ce fut au tour du trafic de marchandises de cesser en 1969.

    Le Coni'fer

    Des passionnés redonnent vie à cette voie sur 8km entre les Hôpitaux Neufs et Fontaine Ronde à l’aide d’une locomotive à vapeur l’été, et d’une diesel l’hiver. Leur ambition serait de relier Métabief à Pontarlier en passant par le château de Joux !

    Le Coni'fer


    votre commentaire
  • Le Fort de Saint-Antoine

    Tout près de Métabief, nous ne nous étions pas arrêtés à Saint-Antoine en 2002. En ce mercredi matin, c’est chose faite et surtout je grimpe la montagne pour découvrir l’ancien fort militaire éponyme devenu une véritable cathédrale pour le Comté !

    Le Fort de Saint-Antoine

     


    votre commentaire
  • Le mardi est ensoleillé dès le matin. C’est le temps idéal pour revoir le château de Joux en direction de Pontarlier.

    Le château de Joux et Les Fourgs

    Légende : Amaury III se maria avec Berthe de Joux. Puis il partit en croisade et tarda à revenir. Plusieurs années se passèrent. Berthe accueillit un ami d’enfance, Amey, qui revenait de croisade et qui annonça à Berthe qu’Amaury était mort. Lorsque ce dernier revint au château, il trouva les deux amants enlacés, tua Amey et emprisonna Berthe dans un minuscule cachot. Lorsque le vent se lève de nos jours, on entend encore la complainte : « Priez, vassaux, priez à deux genoux. Priez Dieu, pour Berthe de Joux ».

    Le précurseur de l’abolition de l’esclavage, Toussaint Louverture y fut par ailleurs emprisonné et y décéda en 1803.

    Le château de Joux et Les Fourgs

    Montée vers les Fourgs en espérant revoir le sapin président de Cécile « La poison » du roman « L’esprit de famille » de Janine Boissard. Mais le brouillard est tel sur le plateau de fond que je rebrousse chemin et me dévie sur la charmante chapelle de Mijoux.

    Le château de Joux et Les Fourgs

    Le château de Joux et Les Fourgs

     

     


    votre commentaire
  • En allant vers la Suisse

    1h de Gi Gong le matin du mardi puis travail sur mon premier article des vacances : le lundi est pluvieux et brumeux. L’après-midi, je fais un 2ème pèlerinage aux Hôpitaux Neufs et Vieux ! 

    En allant vers la Suisse

    En passant par Jougne, je monte à l’Entre Fourgs en espérant rejoindre la Suisse. C’est sans compter des travaux qui barrent la route dans la brume.

    En allant vers la Suisse

    En allant vers la Suisse

    En allant vers la Suisse

    Je redescends donc et découvre la splendide vallée de Jougnena , avec sa rivière, son moulin, son ancienne industrie métallurgique aux Ferrières et sa pisciculture… Quelles richesses, naturelle, artisanale et industrielle !

    En allant vers la Suisse

    En allant vers la Suisse

    En allant vers la Suisse

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique