• Depuis une semaine maintenant, les belles images que j'ai prises il y a 4 ans se succèdent nuit et jour dans ma tête pendant que je suis atterrée par la seule idée qu’elles sont devenues totalement virtuelles en l’espace de quelques heures…

    Extrait d’un récit de voyage non publié (suite 2)

    En descendant plus encore au sud-est de l’île, on trouve sur la gauche une ferme aux papillons et les Salines. On arrive ensuite à Quartier d’Orléans où des jeunes se trouvent désœuvrés sur une placette près de l’école. La rue Carolita devient alors un chemin empli de nids-de-poules avant d’atteindre Oyster Pound qui s’ouvre sur l’océan Atlantique et où ils font escale en revenant de chercher leur petit-fils chez son nounou ! Puis c’est la marina Captain Oliver où ils prennent le bateau pour Saint-Barthélemy en 2013.

    L'Ile de Saint-Martin avant Irma - page 3 L'Ile de Saint-Martin avant Irma - page 3

    L'Ile de Saint-Martin avant Irma - page 3 L'Ile de Saint-Martin avant Irma - page 3

    Pendant leurs 3 semaines de séjour en 2012, ils passent une semaine à l’hôtel Diamond Resort à Simpson Bay du côté néerlandais : suite avec coin cuisine, salle de bains, WC, lit king size, salon, terrasse. La plage est au pied de leur appartement où des transats préparés par un employé de l’hôtel ainsi que leur linge de bain les attendent, le matin. Les touristes américains cherchent régulièrement à échanger avec eux en anglais. Le jour de leur départ, le plagiste l’embrasse, elle, pour lui dire au revoir. Non loin de là à l’est, Philisbourg, la capitale hollandaise survolée par les pélicans, accueille de gigantesques paquebots. La ville regorge de boutiques détaxées de High Tech et de vêtements – il s’y achète des Levis Strauss –. Ils font quotidiennement l’aller-retour entre Simpson Bay et Rambaud. Du côté hollandais, très urbanisé, la route est bordée de part et d’autre de nombreuses cases ; lorsque son regard se pose à l’intérieur des quartiers, elle me dit que la pauvreté contraste avec le luxe des hôtels qu’ils viennent de quitter !

    L'Ile de Saint-Martin avant Irma - page 3 L'Ile de Saint-Martin avant Irma - page 3

    L'Ile de Saint-Martin avant Irma - page 3

    Elle préfère de loin le côté français qui souffre malheureusement d’une concurrence sans pitié de la part des hollandais (parité euro/dollar, réglementation différente, casinos qui n’existent pas du côté français…). En France, la nature est mise à l’honneur, c’est le pic Paradis au milieu de l’Île, c’est le village pittoresque de Colombier, c’est la Loterie Farm, domaine d’une ancienne sucrerie réhabilitée en espace naturel protégé. Ils y passent plusieurs moments inoubliables avec le bébé dans une piscine multi-niveaux d’eau de source – la seule de l’île - entourée d’une végétation tropicale luxuriante, au son de musiques douces et relaxantes. Ils y déjeunent au Tree Lounge : mahi-mahi (dorade), colombo de lambis, coleslaw, patates douces, gratin de christophine (sorte de courgette)… Elle m’apprend que l’établissement a subi un incendie en juillet 2015 mais qu’heureusement seule une partie a été touchée.

    L'Ile de Saint-Martin avant Irma - page 3 L'Ile de Saint-Martin avant Irma - page 3

    L'Ile de Saint-Martin avant Irma - page 3

    Non, m’affirme-t-elle, malgré les chaussures suspendues aux fils électriques en ville, Saint-Martin ce n’est pas, comme certains se plaisent à le dire, que débauche et fraude fiscale, drogue et délinquance, c’est également une douceur de vie qu’elle aimerait retrouver un jour. Elle revoit encore son fils et ses ami(e)s danser la salsa, un soir, sur le front de mer de Marigot. 


    votre commentaire
  • Meurtres au paradis (tournage en Guadeloupe) : saison 7, épisode 4. Jérôme Martin, membre du Cricket Club d’Honoré, est retrouvé mort sur le terrain de jeu, tué d’une balle en plein cœur.

    Une victoire de courte durée

    La plupart des scènes au Cricket Club ont été tournées sur la plage de Babin (Grande Terre), peu connue et, coup de cœur de la rédaction avec l'île de Basse-Terre au fond au 3ème plan.

    Une victoire de courte durée

     


    votre commentaire
  • La fin de la période de vacances d'été m'a inspirée pour créer 2 nouvelles pages dans mon carnet : Eveil des sens à partir de la métropole. Pour voir le carnet complet, cliquez sur l'image.

    Deux nouvelles pages dans mon carnet des Antilles


    votre commentaire
  • L'archipel des Saintes a été découvert  par Christophe Colomb en 1493, à la période de la Toussaint, d'où son nom. Composé de 9 îlots, 2 sont habités : Terre de haut avec 1800 habitants et Terre de Bas, 1000 habitants. Sous domination anglaise notamment après la bataille des Saintes de 1782 dont la France sortit vaincue, l'archipel redevint  définitivement français  en 1814. La Marianne située au milieu de l'esplanade du débarcadère est d'ailleurs encore appelée la Reine Charlotte, nom d'un puissant vaisseau anglais.


    votre commentaire
  • Fort Napoléon

    En 2013, nous n'étions pas montés au Fort Napoléon, faute de temps. C'est chose faîte en décembre 2015 et nous ne sommes pas déçus : une vue imprenable à partir des jardins de plantes grasses. Le Fort Napoléon n'en porte que le nom, celui-ci n'y ayant jamais mis les pieds mais retrace en revanche toute l'histoire et la culture des Saintes dans une succession de grandes et belles salles au 1er étage : bataille avec les Anglais, décor et ameublement saintois, coquillages et bateaux de pêche... sans compter une très belle exposition de peintures au rez-de-chaussée.

    Fort Napoléon

    Puis de retour au niveau de la mer, nous déjeunons en famille aux "Pieds dans l'Eau" !

    Fort Napoléon


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique