• - Château de Pontchartrain

    Le château de Pontchartrain est un domaine privé et n'est donc pas visitable. En revanche, il est visible dès l'entrée de ville en empruntant l'avenue située dans le prolongement de la D912 qui butte sur la grille et sur la cour d'honneur s'ouvrant sur la perspective Le Nôtre longue de 13 km.

     

    - Château de Pontchartrain

    Lien sur l'histoire (ville de Jouars-Pontchartrain)

    Correspondance entre le comte de Pontchartrain et LouisXIV : ARCHIM TAPER 'PHELYPEAUX, JEROME (COMTE DE PONTCHARTRAIN - SECRETAIRE D''ETAT DE LA MARINE)' dans le champ "Noms de personnes" du formulaire de recherche

    Lien sur Ciné-balades

    La Louisiane

    La Peiva

    Vente   

    Buste de Paul Phélypeaux

  • Dans la continuité de notre dernière randonnée dans le bois de La Cranne, nous avons voulu découvrir le parc du château de Plaisir, de l'autre côté de la RD30.

    Le parc du château de Plaisir

    Télécharger « Château Plaisir.pdf » (12 pages PDF - Plan et histoire en page 1)

    Rappelons que le domaine fut avant la Révolution tour à tour la propriété  des comtes de Pontchartrain et de Maurepas, en fonction de leur position à la cour entre Henri IV et Louis XVI. 

    Racheté fin 1976 par la mairie de Plaisir, il accueille les affaires culturelles de la ville avec parmi elles, la bibliothèque au rez-de-chaussée du château et le théâtre Robert Manuel dans La Grange. Aujourd'hui, dès l'entrée dans le parc une petite effervescence y règne dans la préparation du forum des associations de samedi prochain.

    Le parc du château de Plaisir

    Le parc, mixant jardin paysager et étendues plus sauvages est un enchantement ouvert à tous : un très bel exemple de reprise dans le bien public d'un bâtiment historique à quelques kilomètres de Pontchartrain. Une comparaison est inévitable avec l'ultime privatisation du domaine Phélypeaux à laquelle Pontchartrain assiste pour un domaine issu de la même époque et des mêmes propriétaires que celui de Plaisir. TRISTESSE : voici à côté de quoi nous sommes passés à 45 ans d'intervalle...


    votre commentaire
  • Dans le projet immobilier d'Histoire et Patrimoine, la chapelle du château de Pontchartrain, créée pour la marquise de Villahermosa à la fin du XIXème siècle, est réinvestie en appartement.

    Abandonnée par la famille qui en était propriétaire de 1934 à 2018, elle servait de remise avec entre autres la présence d'un billard ! Mais sol et plafond sont restés en revanche en assez bon état.

    Vus le caractère privé et l'absence d'offices religieux depuis de nombreuses années, la chapelle ne semble pas, d'après l'architecte d'Histoire et Patrimoine répondant à ma demande, devoir être désacralisée avant sa réhabilitation. Il n'en demeure pas moins qu'après enlèvement de l'autel, la mise en place d'une mezzanine - chambre à coucher sous la coupole peut laisser pantois certains d'entre nous !

    Espérons qu'Histoire et Patrimoine aura la délicatesse de faire don de l'autel au diocèse !

    Une chapelle en voie de disparition

     

     


    votre commentaire
  • Bulletin municipal de février 1991. Cliquez sur l'image pour l'agrandir et zoomer.

    Un pont avec la Louisiane


    votre commentaire
  • Fin de l'article de Didier Rykner - Tribune de l'Art - 6 mars 2021 :

    Grignon : comment l’État abandonne un domaine national

    Parmi les deux promoteurs immobiliers figure la filiale d’Altarea, Histoire et Patrimoine, qui a sévi récemment au château de Pontchartrain, en découpant le château en appartements, ce qui est évidemment une catastrophe du point de vue patrimonial (voir les articles). Contactée, elle nous a répondu ne pouvoir parler du projet encore en consultation. Elle a néanmoins tenu à préciser que celui-ci « ne prévoit pas de découper le bâtiment du château en appartements […] nous avons prévu un autre usage pour le château pour justement préserver ses volumes. » Nous n’avons pas d’éléments sur le deuxième promoteur qui serait lié à un fonds de pension.

    On ne pourrait pas comprendre que l’État vende à des promoteurs un fleuron de son patrimoine, domaine essentiel du point de vue de l’histoire et de l’architecture, mais aussi de la science, alors qu’il y a une alternative, voire deux, à ce scénario. On comprend d’autant moins l’attitude du ministère de la Culture et de la DRAC Île-de-France qui, en refusant de protéger davantage le domaine et ses collections font indirectement le jeu des promoteurs. Quant au ministère de l’Agriculture...

    Vignobles de Davron, limitrophes au domaine de Grignon

    Pontchartrain/Grignon dans la Tribune de l'Art

    Voilà donc où en est le processus de vente du domaine de Grignon. Trop avancé pour être annulé et pour que celui-ci reste dans le giron de l’État, mais pas assez pour ne pas en sortir par le haut.

    Vidéo de mobilisation pacifique des étudiants de fin mars 2021


    votre commentaire
  • Un vent de révolte pour le domaine de Pontchartrain

     
    C’en est trop !!!

    - Villers-Cotterêts : vers un haut lieu de la langue française

    - Plaisir-Grignon : vers un haut lieu de la transition écologique

    - Groussay : vers un haut lieu de la culture 

     

    A QUAND ?

    Jouars-Pontchartrain, vers un haut lieu de l’enseignement de l’histoire et de l’archéologie

     

    Images d'hier et aujourd'hui (3 pages PDF)

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique