• - Château de Pontchartrain

    Le château de Pontchartrain est un domaine privé et n'est donc pas visitable. En revanche, il est visible dès l'entrée de ville en empruntant l'avenue située dans le prolongement de la D912 qui butte sur la grille et sur la cour d'honneur s'ouvrant sur la perspective Le Nôtre longue de 13 km.

     

    - Château de Pontchartrain

    Lien sur l'histoire (ville de Jouars-Pontchartrain)

    Correspondance entre le comte de Pontchartrain et LouisXIV : ARCHIM TAPER 'PHELYPEAUX, JEROME (COMTE DE PONTCHARTRAIN - SECRETAIRE D''ETAT DE LA MARINE)' dans le champ "Noms de personnes" du formulaire de recherche

    Lien sur Ciné-balades

    La Louisiane

    La Peiva

    Vente   

    Buste de Paul Phélypeaux

  • Bulletin municipal de février 1991. Cliquez sur l'image pour l'agrandir et zoomer.

    Un pont avec la Louisiane


    votre commentaire
  • Fin de l'article de Didier Rykner - Tribune de l'Art - 6 mars 2021 :

    Grignon : comment l’État abandonne un domaine national

    Parmi les deux promoteurs immobiliers figure la filiale d’Altarea, Histoire et Patrimoine, qui a sévi récemment au château de Pontchartrain, en découpant le château en appartements, ce qui est évidemment une catastrophe du point de vue patrimonial (voir les articles). Contactée, elle nous a répondu ne pouvoir parler du projet encore en consultation. Elle a néanmoins tenu à préciser que celui-ci « ne prévoit pas de découper le bâtiment du château en appartements […] nous avons prévu un autre usage pour le château pour justement préserver ses volumes. » Nous n’avons pas d’éléments sur le deuxième promoteur qui serait lié à un fonds de pension.

    On ne pourrait pas comprendre que l’État vende à des promoteurs un fleuron de son patrimoine, domaine essentiel du point de vue de l’histoire et de l’architecture, mais aussi de la science, alors qu’il y a une alternative, voire deux, à ce scénario. On comprend d’autant moins l’attitude du ministère de la Culture et de la DRAC Île-de-France qui, en refusant de protéger davantage le domaine et ses collections font indirectement le jeu des promoteurs. Quant au ministère de l’Agriculture...

    Vignobles de Davron, limitrophes au domaine de Grignon

    Pontchartrain/Grignon dans la Tribune de l'Art

    Voilà donc où en est le processus de vente du domaine de Grignon. Trop avancé pour être annulé et pour que celui-ci reste dans le giron de l’État, mais pas assez pour ne pas en sortir par le haut.

    Vidéo de mobilisation pacifique des étudiants de fin mars 2021


    votre commentaire
  • Un vent de révolte pour le domaine de Pontchartrain

     
    C’en est trop !!!

    - Villers-Cotterêts : vers un haut lieu de la langue française

    - Plaisir-Grignon : vers un haut lieu de la transition écologique

    - Groussay : vers un haut lieu de la culture 

     

    A QUAND ?

    Jouars-Pontchartrain, vers un haut lieu de l’enseignement de l’histoire et de l’archéologie

     

    Images d'hier et aujourd'hui (3 pages PDF)

     

     


    votre commentaire
  • Un fruit devenu non comestible...

    Télécharger « Potager.pdf » (8 pages PDF)

    Ancien potager.  Une décharge de déchets verts, une benne emplie de pneus, des "Algéco" en mauvais état... Mais un couple de faisans y prend son envol vers la plaine !

    La maison est en ruine, comme celle du jardinier de l'autre côté de la Route de Jouars en bordure du parc. Des vestiges rouillés des serres et de verre brisé sont encore présents.

    Ne pourrions-nous pas redonner une belle vie à cet endroit du domaine de Pontchartrain ?

    Devenu non comestible...

     


    votre commentaire
  • Plaidoyer pour le devenir du château de Pontchartrain

    Habitante de Jouars-Pontchartrain depuis ma plus tendre enfance et propriétaire d’une maison sur la place inscrite à l'inventaire supplémentaire des bâtiments de France, créée avec son haha en 1755 sur les terres du château, je peine à voir partir en fumée l’unité que constitue le domaine de Pontchartrain.

    Datant du XVIIème siècle, il a été embelli et remanié par ses propriétaires successifs de renom (plusieurs ministres et chanceliers de la lignée des Pontchartrain, le marquis d’Osmond, la Païva, Auguste Dreyfus…) jusqu’en 1932, date à laquelle il a été vendu à une famille éleveuse de bovins.

    De nos jours, le château a encore fière allure vu de l’extérieur mais pour des raisons fiscales, des planchers intérieurs ont été détruits, la chapelle et le jardin d’hiver n’ont pas été entretenus, les écuries servant d’entrepôt agricole, l’orangerie,  le manège, la maison du jardinier, les serres du potager se trouvent plus ou moins en état de ruine. Le parc aménagé par André Le Nôtre au sein d’une perspective de 13 km est classifié en zone agricole au PLU de la commune avec son sous-sol qui accueille un circuit hydraulique complexe restauré à la fin du XIXéme siècle par Auguste Dreyfus et au sud, la plus grande ville gallo-romaine d’Île de France, Diodurum.

    Plaidoyer pour le devenir du château de Pontchartrain

    Le domaine a été démantelé et vendu sans bruit en 2018-2019. A ce jour, voici la répartition des  différents propriétaires :

    - Avenue du château : route départementale
    - Potager et serres : ancien propriétaire du domaine
    - Château, dépendances et parc avant : Histoire et Patrimoine, promoteur spécialisé dans la défiscalisation de bâtiments historiques. Projet de 109 logements à travers le dépôt d’un 2ème permis de construire en décembre 2020 refusé à ce jour par les ABF (41 appartements de luxe dans le château, et 68 dans les communs dont 25 sociaux)
    - Parc arrière avec ses pièces d’eau et Diodurum en sous-sol : SCI Phélypaux constituée à 90% par 2 agriculteurs/investisseurs, 10 % restant entre les mains de l’ancien propriétaire du domaine à des fins de chasse.

    De par la qualité exceptionnelle de la conservation dans la nappe phréatique de Diodurum et la continuité d’occupation de l’Antiquité aux Temps Modernes dans la plaine de la Haute Mauldre, l’ouverture d’un Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine a été acté par la DRAC. Par ailleurs, la création en région parisienne d’une école universitaire de l’archéologie vient d’être décidée par l’INRAP. Et dans le cadre d’un rapprochement avec la Maison Jean Monnet à Bazoches s/ Guyonne, 4ème lieu européen situé à 6 km du château, ce dernier campus pourrait accueillir l’Observatoire de l’Enseignement de l’Histoire Européenne initié par le Président de la République en vue de renforcer une conscience européenne commune.

    A l’instar d'un des projets visant à pérenniser le domaine de Grignon en un haut lieu de l’environnement et de la transition écologique, il paraîtrait légitime, ne serait-ce que par la seule présence de Diodurum dans son sous-sol, de conforter le domaine de Pontchartrain en tant que  centre témoin de l’archéologie et de l’histoire européenne.  Il serait plus judicieux de classer le parc aménagé par Le Nôtre en paysage remarquable ouvert au public et de le restaurer avec la création de voies douces permettant de relier les chemins et les sites patrimoniaux de la plaine de la Haute Mauldre. L’ancien potager et ses serres pourraient accueillir par ailleurs des cultures maraîchères et fruitières destinées à une consommation en circuit cours.

    Ainsi, une telle réhabilitation du domaine laisserait espérer un véritable développement économique durable, culturel et touristique pour la commune de Pontchartrain plutôt que de la livrer à des promoteurs immobiliers.

    Toutes les instances (locales, départementales, régionales et ministérielles) ont été alertées par l’Association Chartripontaine de Sauvegarde de l’Environnement Rural et de la Biodiversité (ACSERB) sur le dramatique démantèlement de ce patrimoine national situé à 30 km de la capitale, oublié de tous pendant toute la seconde moitié du XXème siècle et les deux premières décennies du XXIème siècle.

    Il devient urgent de défendre un projet d’unité alternatif à un irréversible découpage à des fins privées du domaine de Pontchartrain.

    PJ :

    Extrait des Paysages de France, rapport de 2004 d’Anne Fortier Kriegel

    Jouars-Pontchartrain : un patrimoine naturel et historique exceptionnel de l’ACSERB – fin 2020

    Pétition

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique